×

Avertissement

Joomla\CMS\Filesystem\Folder::create: Impossible de créer le répertoirePath: /public_html
mercredi, 31 août 2016 17:21

Au Bénin, la malnutrition chez les enfants préoccupe

Écrit par
0
0
0
s2smodern
powered by social2s

Les acteurs béninois de la Nouvelle alliance pour l'alimentation et la nutrition (Nasan) sont réunis à Cotonou depuis ce mercredi 21 août 2016 pour valider le rapport de la mise en oeuvre par le Bénin de ses engagements pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle de 2015 à 2016. En termes d'état des lieux, Roch Mongbo, secrétaire permanent du Conseil de national

Les acteurs béninois de la Nouvelle alliance pour l'alimentation et la nutrition (Nasan) sont réunis à Cotonou depuis ce mercredi 21 août 2016 pour valider le rapport de la mise en oeuvre par le Bénin de ses engagements pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle de 2015 à 2016. En termes d'état des lieux, Roch Mongbo, secrétaire permanent du Conseil de national de l'alimentation et de la nutrition, a indiqué que le Bénin fait face encore au problème de la malnutrition chez les enfants.

"Le plus grave, pour ce qui concerne notre pays, c'est la situation nutritionnelle (...) Sur ce terrain de la malnutrition chronique, notre pays est malheureusement un des champions de la sous-région. Sur 100 enfants de zéro à cinq ans du Bénin, 45, en 2011, ont été identifiés souffrant de la la malnutrition chronique", a-t-il expliqué.

Par contre, en ce qui concerne, l'alimentation, Roch Mongbo, a indiqué que le Bénin a réalisé des progrès ces dernières années :

"Nous avons, sur les années passées, réalisé une avancée majeure, celle de réduire de plus de moitié le nombre de personnes souffrant de la faim au Bénin."

La Nasan, créée en 2012, est un partenariat entre le G8, l'Union africaine, le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), son Programme détaillé pour le développement de l'agriculture africaine (PDDAA), des gouvernements africains et près d'une centaine d'entreprises nationales et internationales. Son objectif est d'améliorer les conditions d'alimentation d'environ 50 millions d'Africains par l'aide des multinationales de l'agroalimentaire.

 

Vincent Agué

Lu 1566 fois
0
0
0
s2smodern